VMC ventilation

La VMC ça parle à tout le monde mais finalement personne ne s’y intéresse vraiment. C’est vrai qu’il y a plus passionnant, mais si l’on vous dit que la VMC c’est ce qui vous garantie une bonne hygiène de votre habitation ainsi que la santé de ses occupants, là ça commence à plus vous intéresser !

Comment ça fonctionne ?

En effet le but de la ventilation mécanique contrôlée – VMC – est d’évacuer la vapeur d’eau, l’humidité et la pollution. Et oui, l’air intérieur est plus pollué que l’air extérieur ! Sans ventilation la condensation peut rendre votre maison humide et les allergènes peuvent se développer.

Les maisons récentes ou rénovées sont tellement bien isolées qu’elles en deviennent étanches. Or l’air doit continuer à circuler dans la maison, d’où la nécessité d’une VMC.

 

Plusieurs types de VMC

Il existe deux systèmes de VMC. La VMC simple flux est le système le plus courant. Elle fonctionne grâce à des entrées d’air installées généralement en haut des fenêtres et les bouches d’extractions aspirent l’air des pièces humides.

Deux types de VMC simple flux :

  • La VMC auto-réglable avec un débit constant et deux vitesses d’extraction.
  • La VMC Hygroréglable: l’extraction se fait en fonction de l’humidité dans la salle de bain, de la présence dans les toilettes et une double vitesse dans la cuisine. Ce qui permet à la VMC de ne fonctionner qu’au minimum quand il n’y en n’a pas besoin.  Cela a pour conséquence de réduire la consommation de chauffage et également d’électricité puisque les caissons de ventilation sont basse consommation.

Deux types de ventilation hygroréglables existe. La « A » dont les entrées d’air sur les menuiseries sont constantes. Et la VMC hygroréglable « B » dont les entrées d’air sur les menuiseries sont également hygroréglables. Ce type de ventilation offre un confort et une économie d’énergie non négligeable.  C’est ce type de ventilation à mettre en place si vous souhaitez bénéficier d’aides à la mise en place de votre VMC.

 

Raquin Duchon étant certifié RGE vous pouvez bénéficier des aides de l’ANAH et de Roanne Agglo pour la mise en place d’un dispositif de VMC hygroréglable « B ».

 

La VMC est donc un équipement essentiel de la maison, mais attention elle doit être régulièrement et correctement entretenue.

 

Entretenir sa VMC

La ventilation contrôlée mécanique, au fil du temps, s’encrasse inévitablement. L’accumulation de poussières nuit à son efficacité. C’est pour cela qu’il est conseillé de dépoussiérer régulièrement sa VMC et après l’hiver, de la nettoyer en profondeur.

Pour cela, n’oubliez pas avant toute chose de couper le courant. Puis démontez les bouches et retirer la poussière à l’aide d’un aspirateur et faîtes tremper les parties démontées dans l’eau chaude avec du savon.

Pour une vérification plus approfondie ; faîtes appel à un professionnel tous les 3 ans !