radiateur electrique

Le chauffage électrique a bien évolué ! Fini ce qu’on appelait les « grilles pains », le chauffage électrique est dorénavant, lui aussi, synonyme de confort !

Les différents types de chauffage électrique :

Le convecteur : il fait parti de la première génération d’appareils, un peu moins performants que ses collègues, il reste cependant le chauffage électrique le plus installé bien qu’il ne réponde plus aux attentes des utilisateurs en termes, notamment, de confort thermique.

Le rayonnant : ou appelé également panneau électrique. Il fonctionne comme le convecteur mais il diffuse également en façade. La sensation de chauffage est alors plus confortable.

Les radiateurs électriques à inertie : il en existe trois types, à inertie fluide, sèche ou à chaleur douce.

Pour celui à inertie fluide, c’est de l’eau qui va chauffer le corps de chauffe et restituer la chaleur.

A inertie sèche :  une résistance traverse un corps de chauffe solide en céramique ou en fonte.  Ce radiateur peut restituer longtemps la chaleur après être éteint : il permet de moins consommer que les autres types de radiateurs électriques.

Radiateur à inertie à chaleur douce : il combine la technologie de l’inertie sèche et celle des panneaux rayonnants. Il permet une température stable et homogène de la pièce. Le confort et bien plus élevé mais le prix du radiateur également. Cependant il permet de faire de réelles économies en consommation électrique.

Quel radiateur électrique pour quelle pièce ?

Selon la pièce, on n’installera pas le même type de radiateur.

Pour les pièces de vie préférez un radiateur à inertie.

Pour la salle de bain, on privilégiera un sèche serviettes à inertie couplé à une soufflerie.

Pour les couloirs et la cuisine, un rayonnant ou un convecteur peuvent suffire.

Pour Rappel :

L’Ademe préconise 19°C dans les pièces de vie, 16°C dans les chambres, 17°C dans la salle de bain non-utilisée et 22°C en cas d’utilisation.