Vous vous êtes sûrement déjà demandé, pourquoi vos vannes thermostatiques n’indiquait pas les degrés celsius, mais une suite de chiffre * 1 2 3 4 5 ?  

 

En réalité, il est impossible de graduer précisément une vanne thermostatique en degré celsius. Cela va dépendre de plusieurs facteurs. Premièrement, de la surface de votre pièce et de la température de l’eau. Mais encore du rayonnement froid d’un mur ou d’une fenêtre. Enfin de l’isolation de votre habitat. Alors afin de vous éviter une multitude de tests pour trouver votre température de confort, nous allons tenter de vous aiguiller.

Premièrement, vous devez connaître les températures préconisées par L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), afin de concilier confort thermique et effort de réduction des dépenses énergétiques. 19° degré, c’est l’obligation légale et la température qui convient pour le salon, la salle à manger et le séjour. Pour un bon sommeil, les chambres ne doivent pas dépasser 17°. La pièce la plus chauffée est la salle de bains, jusqu’à 22°. L’entrée, les WC et les dégagements peuvent être chauffés à 17°C. 14°C pour les pièces inoccupées comme le sellier, et même de 12 à 14°C en cas d’absence de plus de 24h. 

 


 

Alors, à quoi correspondent les graduations ? 

 

 

* = 6°C = Hors gel 

1 = 15°C = Pièces inoccupées

2 = 17°C = Hall d’entrée, couloir 

2-3 = 18°C = Chambre 

3 = 19°C – 20°C = Cuisine, salon, salle à manger 

4 = 22°C = Salle de bain 

5 = Ouverture complète des vannes (à éviter) 

 

Vous êtes maintenant prêt pour faire face à l’hiver !